HSL Logo (vector).jpg
PRÉSENTE
1982
Un film de Oualid Mouaness
1/6
23
Nov
Drame | 2019| 100 min | Liban, France, Norvège, Qatar| Arabe, anglais (sous-titres anglais) | Non classé 18 ans et plus

Avec : Nadine Labaki, Mohammad Dali, Ghassan Maalouf, Aliya Khalidi, Rodrigue Sleiman, Gia Madi, Lilia Harkous, Saeed Serhan, Zeina Demelero

1982, au cours de l'invasion du Liban. Dernier jour d'école dans les montagnes, Wissam, 11 ans, est déterminé à déclarer son amour à Joanna, sa camarade de classe, pendant que son enseignante essaie de cacher son angoisse. Tendre et poétique, 1982 est un hymne à l'innocence de l'enfance qui défend ses imprévisibles manifestations lors ce qui a été un des épisodes les plus tragiques de l'Histoire du Liban.

Visionnez la bande-annonce

Festivals :  

  • Meilleur long métrage, Ajyal Youth Film Festival (Doha, Qatar, 2019)

  • Meilleur film, Asian World Film Festival Los Angeles (2019)

  • Meilleur film pour la jeunesse, Festival international du film de Hainan (Chine, 2019)

  • Prix jeune public, Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier (France, 2019)

  • Prix Netpac (Network for the Promotion of Asian Cinema), Festival international du film de Toronto (2019)

  • Prix de la critique internationale, Festival du film d’El Gouna (Égypte, 2019)

  • Festival international du film francophone de Namur (Belgique, 2020)

  • Festival du film de Rome (2019)

  • Festival international du film de Palm Springs (USA, 2020)

Revues de presse :  

Très beau film, tout en subtilité, pas une seule goutte de sang à l’écran alors qu’on parle de guerre et d’invasion, personnages très attachants.

— Binetna

 

Oualid Mouaness signe un premier long-métrage prometteur, empreint d’une mélancolie qui tient autant à la nostalgie de l’enfance qu’au gâchis constitué par cette guerre civile dévastatrice, qui a duré plus de quinze ans et a laissé des stigmates sur la société libanaise actuelle. Il laisse entrevoir de belles qualités au niveau de la mise en scène et de la direction d’acteurs, s’inscrivant dans le sillage de sa consoeur Nadine Labaki, à qui il offre ici un joli rôle, tout en intériorité. Le Liban, qui vit de nouveau une période troublée, entre le profond marasme économique dans lequel il est plongé et l’explosion chimique qui a soufflé la moitié de sa capitale, Beyrouth, va avoir bien besoin de ces cinéastes et de leur regard sur le monde, à la fois incisif et plein de poésie…

— Angle(s) de vue

 

La belle prouesse de 1982 est que ce film trace très bien une ligne de partage imaginaire entre deux mondes (celui des adultes et celui des enfants), une frontière qui sépare ceux qui connaissent la vérité de ceux qui ignore la gravité des faits, ligne établie par les adultes pour protéger les petits. D’un côté, on a le représentant du monde de l’enfance, Wissam, et de l'autre on a l’enseignante de Wissam, extraordinairement interprétée par l'actrice et cinéaste libanaise Nadine Labaki (Cafarnaüm, Et maintenant on va où?Caramel). (…)

1982 est un hymne à l’innocence de l’enfance qui défend ses imprévisibles manifestations pendant ce qui a été un des épisodes les plus tragiques de l’Histoire du Liban.

— Cineuropa

Retour en haut de la page

COPRÉSENTATEUR :
PROGRAMME À L'ANNÉE LONGUE

CONTACTEZ-NOUS

Restez connectés :

info@cinefranco.com

647.860.1418

Dernière mise à jour : 1er décembre 2020

© 2019 CINEFRANCO. Proudly created with Wix.com