COMME UN LION.jpg

Comme un Lion 

Comédie dramatique | France | 2013 | 102 min | Français (sous-titres anglais) | À partir de 12 ans
De Samuel Collardey
Avec: Marc Barbé, Mytri Attal, Anne Coesens, Marc Berman, Jean-François Stévenin.

Mitri a 15 ans et vit dans un village au Sénégal. Comme tous les jeunes de son âge, il joue au foot en rêvant du Barça et de Chelsea. Lorsqu’un agent recruteur le repère, Mitri croit en sa chance. Mais pour partir à l’assaut des grands clubs européens, il faut payer.
La famille se cotise et s’endette pour l’aider. Une fois à Paris, tout s’écroule : Mitri se retrouve abandonné sans un sou en poche, et ne peut imaginer affronter la honte du retour au village. Une odyssée faite de débrouilles commence alors. Mais son rêve de foot le rattrapera au coin d’une rencontre.

Critiques de presse

Entre fiction et documentaire, Samuel Collardey filme, avec une grande justesse, une “success story” réaliste et intelligente.

– Le Monde

 

Finement renseignée et jamais loin du registre documentaire, cette fiction réaliste captive en s'appropriant une histoire véridique.

– Le Journal du Dimanche

 

Une histoire d'immigration qui se termine bien : une idée généreuse qui bénéficie d'atouts indéniables.

– Les Fiches du Cinéma

 

Un esprit positif se dégage de cette chronique sociale grouillante de personnages aux fêlures sympathiques.

– Première

 

Le jeune cinéaste demeure à l'écoute des personnages et de leur histoire, sa modestie autant que son talent donnent à espérer beaucoup de ses films à venir.

– Le Nouvel Observateur

 

C'est ce curieux mélange d'âpreté et de douceur, collusion du conte et du documentaire, qui fait mouche ici.

– TéléCinéObs 

 

Comme un lion ressemble à certains films de Ken Loach (...) où l'entrain et l'entraide se confondent.

– Télérama

 

Comme un lion est aussi l’histoire d’une rencontre, celle entre deux hommes fragiles, brisés, l’un ayant laissé passer sa chance de réaliser ses rêves, l’autre se voyant refuser toute opportunité pour y parvenir. Ces deux âmes solitaires vont apprendre à s’observer, pour nous offrir une relation pleine se sincérité. (…)

Le film demeure une chronique sociale de bonne facture, notamment en raison de l’alchimie parfaite entre Mytri Attal et Marc Arbé. En choisissant de confronter un récit bienveillant à la cruauté humaine, le réalisateur a osé un pari presque parfaitement réussi. 

– Abus de ciné

Festivals

Festival international du film de Seattle

(États-Unis, 2013)

COLCOA French Film Festival (États-Unis, 2013)

Festival du film francophone de Grèce (2013)

Festival du Film français en Israël (2013)

Alice nella Citta (Italie, 2012)

MyFrenchFilmFestival (2014)

Festa do Cinema Francês (Portugal, 2014)