HSL Logo (vector).jpg
PRÉSENTE
DE GAULLE
Un film de Gabriel Le Bomin

1/6
21
Nov 
Drame historique2020 | 109 min | France | Français (sous-titres anglais) | Non classé 18 ans et plus

Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance.

Visionnez la bande-annonce

Festivals :  

COPRÉSENTATEUR : 

sht.png

Revues de presse :  

Un beau film, intelligent, historiquement rigoureux, à la réalisation subtile et sensible, et remarquablement interprété.

— Les Fiches du Cinéma

 

Le réalisateur trouve la bonne distance pour nous faire découvrir un couple fusionnel, qui trouve dans les épreuves, privées et publiques, la force, la foi et la volonté de faire front.

— Le Point

 

Les interprétations de Lambert Wilson et d’Isabelle Carré sont une grande partie de ce qui fait de De Gaulle un bon film. Bien qu’on ne les voie rarement ensemble, ils parviennent à soutenir leur trame narrative respective avec brio. Wilson, dont la ressemblance avec de Gaulle est frappante, alterne entre dialogues poignants et discours patriotiques avec fluidité et passion. Il incarne avec stoïcisme le général français, et c’est pour le mieux. Carré est également très efficace, elle qui demeure sans cesse sur le qui-vive tout en se voulant protectrice de la jeune Anne. 

— Ciné-Histoire

 

Le film, au-delà de la vision de l’homme de guerre, de celui qui va devenir hors-la-loi face au régime de Pétain, se veut donc une ode à l’homme de famille, celui qui aime sa fille trisomique, qui prend soin de sa femme mais aussi de sa fille et de son fils.

— Cinopsis

 

Un biopic ambitieux réalisé comme un thriller politique et ménageant une vraie tension dramatique.

— Télé Loisirs

 

Dans la version Lambert Wilson, le Général, jadis surnommé « Grande Asperge » ou « Saut-en-hauteur » par ses congénères de Saint-Cyr, est enfin crédible.

— L’Obs

 

Gabriel Le Bomin et sa coscénariste Valérie Ranson-Enguiale ont eu la bonne idée de concentrer leur propos sur les semaines qui précèdent l’appel du 18 juin 1940 de de Gaulle. Ce choix judicieux permet de saisir avec précision comment cet homme est entré dans une nouvelle responsabilité politique tout en gardant en vue son enracinement familial et la situation tendue des relations politiques au sein d’un gouvernement français où la figure réactionnaire à l’égard de la République de Pétain commence à prendre le pouvoir. La réflexion politique sur cette période complexe présentant notamment toute la singularité de la position du président Paul Reynaud joué toujours avec l’excellence d’interprétation qui le caractérise par Olivier Gourmet, est aussi un enjeu fort du film très bien développé.

— Mediapart

Retour en haut de la page

PROGRAMME À L'ANNÉE LONGUE

CONTACTEZ-NOUS

Restez connectés :

info@cinefranco.com

647.860.1418

Dernière mise à jour : 1er décembre 2020

© 2019 CINEFRANCO. Proudly created with Wix.com