Entrée générale  -  13 $  Étudiants et aînés  -  11 $  |  Achetez vos billets en personne, le cas échéant, 30 minutes avant le film

Passeport du Festival  -  150 $  |  Passes  -  10 films  -  75 $ |  5 films  40 $

JEUNE JULIETTE

26 novembre, 18 h 30

Comédie dramatique  | 97 min | Première Canada anglais

Français (sous-titres anglais)

1/6

De Anne Émond | 2019 | Canada (Québec)

Avec :

Alexane Jamieson, Léanne Désilets, Antoine Desrochers, Christophe Levac, Théa Désilets, Robin Aubert, Sandra Dumaresq

Classification :

18 ans et plus

Festival :

Festival International du Film Francophone de Namur (Belgique, 2019)

Juliette, 14 ans, habite une banlieue tranquille avec son père et son frère aîné, Pierre-Luc, leur mère étant partie il y a longtemps. À l’école, elle se démarque par ses excellents résultats et sa culture générale, tout comme sa seule amie Léane. Elle fait aussi l’objet de railleries à cause de son surpoids. Tandis que l’année scolaire tire à sa fin et que Pierre-Luc s’apprête à déménager en ville, Juliette prend conscience de sa condition et se rebelle doucement. Cultivant un amour secret pour Liam, un ami de son frère, mais astreinte à veiller sur Arnaud, un garçon atteint d’un trouble du spectre de l’autisme, elle rêve de tout quitter pour vivre avec sa mère, à New York.

Film sur la différence, Jeune Juliette est à classer parmi ces oeuvres rares, pour ne pas dire uniques (…) Anne Émond a eu le tact d’inscrire l’altérité de bien des manières et about it à un film lumineux, plein d’espoir. Forte dans les registres que lui impose sa Juliette, Alexane Jamieson est, elle, la révélation de l’été.

— Jérôme Delgado, Le Devoir

En savoir plus

Avec un mélange de candeur et d’intensité, ce film fait écho aux bouleversements de l’adolescence. Sa protagoniste, Juliette, pourtant entourée d’un père aimant, d’un frère complice et d’une amie fidèle, cherche sa place dans le monde. À travers ses yeux, la médiocrité du quotidien, les relations familiales, les liens d’amitié, le désir d’être aimée et le sentiment d’être différente sont exacerbés, dans un ensemble tantôt émouvant, tantôt drôle. Qu’elle soit victime d’intimidation ou qu’elle connaisse des désillusions, Juliette se tient debout avec force et présente un modèle positif, alors que l’œuvre, ne cédant jamais à l’apitoiement, offre une finale lumineuse, tournée vers l’avenir.

— Régie du cinéma du Québec

 

Jeune Juliette fait partie de ces œuvres qui parviennent à saisir de façon très juste le questionnement existentiel lié à ces étapes cruciales de la vie que sont les passages menant à l’adolescence et à l’âge adulte (…) On souligne les présences de Karl Farah, impayable en prof de gym, Stéphane Crête, prof solidaire, Myriam Leblanc dans le rôle de la mère – un peu intense – d’Arnaud, et surtout Robin Aubert. Grâce à son sens de la réplique et à son attitude paternelle compréhensive, jumelés au personnage qu’il a interprété dans Une colonie, de Geneviève Dulude-Decelles, cette composition pourrait faire de l’acteur l’incarnation même du papa de l’année!

Magnifiquement dialogué, parsemé aussi de scènes qui font rire sans jamais forcer le trait, le récit est visiblement nourri de la propre expérience d’une cinéaste qui semble prendre ici une douce revanche sur sa propre adolescence.

— Marc-André Lussier, La Presse

 

Retour en haut de la page

PROGRAMME À L'ANNÉE LONGUE

CONTACTEZ-NOUS

Restez connectés :

info@cinefranco.com

647.860.1418

© 2019 CINEFRANCO. Proudly created with Wix.com