HSL Logo (vector).jpg
PRÉSENTE
LA BELLE ÉPOQUE
Un film de Nicolas Bedos
21
Nov 
Romancedramecomédie2019 | 116 min | France | Français (sous-titres anglais) | Non classé 18 ans et plus

Avec :  Daniel AuteuilGuillaume CanetDoria Tillier, Fanny Ardant, Pierre Arditi, Denis Podalydès, Michaël Cohen, Jeanne Arènes

Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour de sa vie. 

Visionnez la bande-annonce

Festivals :  

  • Meilleur scénario original, Meilleur son, Meilleure actrice dans un second rôle (Fanny Ardant), César des lycéens – Les César du Cinéma Français (2020)

  • Semaine du film français de Berlin (2019)

  • Festival du film de Rome (2019)

  • Festival BFI du film de Londres (2019)

  • Festival international du film de Cannes (2019)

  • Festival du film français du Royaume Uni (2019)

  • Festa do Cinema Francês (Portugal, 2019)

  • Tapis Rouge, Festival du film français (Pays-Bas, 2019)

COPRÉSENTATEUR

Revues de presse :  

La Belle époque est le film populaire français qu’on attendait depuis longtemps, à la fois drôle et touchant, ancré dans son époque mais bercé par une poésie nostalgique.

— Le Bleu du miroir

 

Le deuxième film de Nicolas Bedos est un mélange d’émoi et de décalé. Energisant et truffé de bonnes idées, La Belle époque  est aussi sombrement nostalgique. Il embarque ses spectateurs (fascinés) et les acteurs (formidables), dans le souvenir heureux d’un fameux jour de mai 1974. Pépite. (…) 

Tous les comédiens tiennent là des prestations qu’ils n’avaient pas produites depuis un bon bout de temps : Auteuil n’est jamais aussi intéressant que lorsqu’il est dans une chétive introspection, Ardant dans l’émotion de la séduction, Tillier dans les émotions solaires et Canet lorsqu’il est exalté.

— Le Blog du cinéma

 

Le fils de l’humoriste Guy Bedos émeut et fait sourire. Il semble bien connaître les rouages d’un sentiment universel. Sa carte du Tendre a quelque chose d’allénien [Woody Allen] et des films de Sautet. Pour Nicolas Bedos, la nostalgie est toujours ce qu’elle a été. Douce et cruelle. Créatrice de souffrance, mais également de plaisir.

Elle était déjà omniprésente dans son premier long-métrage Monsieur et Madame Adelman qui traitait avec justesse de l’usure du couple. Avec lui-même et sa compagne, Doria Tillier. En la personne de Daniel Auteuil, Nicolas Bedos a trouvé un interprète parfait. En équilibre sur un fil suspendu au-dessus d’un gouffre béant, le comédien s’en sort haut la main.

— Le Figaro

Retour en haut de la page

PROGRAMME À L'ANNÉE LONGUE

CONTACTEZ-NOUS

Restez connectés :

info@cinefranco.com

647.860.1418

Dernière mise à jour : 1er décembre 2020

© 2019 CINEFRANCO. Proudly created with Wix.com